samedi 20 août 2016

Quel après-shampooing choisir




Étant une adepte du cowash, j'ai du mal à dépenser plus de 10 euros pour un après-shampooing.
Personnellement, ça me choque un peu. Un vrai luxe !! Alors que pour moi, c'est de l'hygiène de base.
Ou alors à se faire offrir, juste pour le plaisir.

Prix indicatifs d'après-shampooings


Mais face à la prise de conscience des consommatrices, de plus en plus nombreuses à surveiller la composition de leurs cosmétiques et à rejeter le tout chimique, les marques tentent de redorer leur image en rendant leurs produits plus naturels et respectueux de l’environnement. Des efforts louables à encourager, d’autant que cela permet aussi de se procurer à prix abordables des produits de meilleure qualité.


De très bons après-shampoing facilement dénichables en grande surface font ainsi leur apparition. Compo plutôt clean pour des produits non bio.
Pour certains, il y aurait encore un peu de travail à faire... mais bon, c'est déjà un bon début.


Les marques bio et naturelles proposent bien moins d'après-shampoings qu'elles ne proposent de shampoings. Pour une simple et bonne raison : ces derniers sont bien plus difficiles à formuler de façon équilibrée, surtout sans l'aide d'agents occlusifs... On demande à un shampoing de laver. C'est facile. Pour le démêlage c'est une toute autre affaire. Il est donc bien moins aisé de se procurer de bons après-shampoings, surtout en boutique bio.

Il faut faire attention aussi aux MEC !
Pas les hommes (quoique...) mais les Mise En Conformité.
La mise en conformité d’un produit résulte du respect des prescriptions légales et réglementaires concernant ce dernier et il y a très souvent de bonnes surprises. La plupart du temps ces MEC sont faites en douce, sans publicité et souvent par principe de précaution.



Je vais tenter de présenter ici des marques et des gammes, facilement trouvables, qui font de réels efforts.
Je vais vous décortiquer les compositions !!! (rire sadique).
Par contre, je souhaite me montrer positive et je ne mettrais pas en lumière les formules vraiment cra cra.


Les ingrédients à bannir sont :

      - Ammonium Lauryl Sulfate : un tensioactif irritant. Risque d'assécher les cheveux, ou de les ternir. Préférez des tensioactifs contenant "glucoside" ou "glutamate" dans leur nom (ex: coco glucoside).

- Alcohol : lorsqu'il est trop haut dans la composition (avant la 5ème ou la 6ème position dans la liste) mieux vaut reposer le produit dans le rayon. Il risque d'être asséchant et d'emmêler les cheveux. (Attention, c'est juste "alcohol" tout seul qui est mauvais : cetyl / cetearyl alcohol, c'est bon.)

- Behentrimonium Methosulfate : le fameux BTMS, qui se révèle être un ammonium quaternaire, et donc un agent occlusif n'apportant rien aux cheveux si ce n'est un effet démêlant lié à sa charge positive.

- Cocamide DEA ou Lauramide DEA : ils peuvent réagir chimiquement avec d'autres produits, s'avérant alors potentiellement cancérigènes, en plus d'être nocifs pour la faune et la flore.

- Phenoxyethanol : ce conservateur est très irritant, il vaut mieux s'abstenir d'utiliser les produits en contenant.

- PEG ou PPG : Polyéthylène glycol ou Polypropylène glycol, les deux sont à proscrire. Ils sont interdits en cosmétique bio, mais peuvent néanmoins se trouver dans les produits dits "naturels". Ils sont obtenus par éthoxylation.

- Polyquaternium, Quaternium-80.. Et bien sûr les silicones (dimethicone, amodimethicone, cyclopentasiloxane..) mais vous n'en trouverez jamais dans les produits certifiés bio.

- Sodium Laureth Sulfate : un tensioactif irritant, plus détergent encore que l'ammonium lauryl sulfate.
Et voilà, ce sont les principaux ingrédients à bannir dans les shampoings et les après-shampooings, quand vous vous trouvez en magasin bio.
En grande surface, bien sûr, trouver des shampoings ne contenant aucun de ces produits est particulièrement difficile..

Je vais classer les formules par prix et par gamme. La majorité de ces formules ne sont pas issues de marques bio et dans les compositions le rouge peu faire peur, mais j'ai vraiment poussé le décorticage. Et entre nous, j'ai eu de très mauvaises surprises en décortiquant certaines marques dites "clean".


Il faut garder en mémoire que toutes les formules dont je vais parler ici sont :

Sans Parabènes
Sans Libérateurs de Formaldéhyde
Sans Silicones
Sans Phénoxyéthanol
Sans Triclosan
Sans Cetrimonium bromide
Sans Méthylisothiazolinone
Sans Sels d'aluminium

C'est le minimum !


Des formules parfaites pour le cowash.
Pour toutes celles qui font attention aux compo mais qui ne supportent pas le no poo. J'ai fais une très belle poussée de pellicules avec le no poo. Il semblerait que je ne supporte pas le bicarbonate de soude et mes cheveux gardent longtemps l'odeur du vinaigre. De plus j'avais l'impression que mes cheveux étaient toujours poisseux. Avec le cowash, plus de problème.

Comme base comparative pour les prix, j'ai tout rapporté à un volume de 200ml.


  • Après-shampooing à moins de 5 euros / 200ml


Après-shampooing à l'Amande douce et Fleur de Lotus (3 €/ 200ml)

Aqua, distearoylethyl hydroxyethylmonium methosulfate, octyldodecanol, zea mays starch, corn starch, tocopherol, nelumbo nucifera flower extract, camelina sativa oil, camelina sativa seed oil, benzoic acid, caprylyl glycol, prunus armeniaca kernel oil, apricot kernel oil, prunus amygdalus dulcis oil, sweet almond oil, parfum

Sans Parabènes
Sans Libérateurs de Formaldéhyde
Sans Silicones
Sans Phénoxyéthanol
Sans Triclosan
Sans Cetrimonium bromide
Sans Méthylisothiazolinone
Sans Sels d'aluminium







D'autres marques à venir, je commence juste !


L'article sur le cowash : ICI



Aucun commentaire: